Consentement Cookie par FreePrivacyPolicy.com
Joséphine Baker au Panthéon : la fierté d'Anne Bouillon  En savoir +

Inégalités de santé et coronavirus

En partenariat avec la Mutualité Française et Animée par Emmanuelle Caillé, la question des violences faites au femmes au temps du Coronavirus.
 
Publié le 02/06/2021 - Dernière modification le 30/07/2021.
© Youtube

C'est un fait : la période du confinement a été le théâtre de nombreuses affaires de violences faites aux femmes, avec une hausse de près de 40% des dépots de plainte sur la période.

Anne Bouillon propose une lecture des évènements a posteriori et dresse le constat suivant :

- face aux contraintes sanitaires, les personnels de justice ont été empéchés de faire leur travail, laissant à l'abandon des situations qui se réveleront dramatiques par la suite;

- le confinement est un blanc seing à l'attention des conjoints violents, lesquels se retrouvent mécaniquement en situation d'agissement total, sans contrôle ni sans regard extérieur qui pourrait sauver la situation des victimes (enfants y compris);

- sans compter les "nouveaux cas", générés par le confinement lui-même et l'enfermement contraint des familles, source de conflits et de nouvelles violences jusqu'ici en sommeil.

Cliquer dans le lien pour accéder à la video

 

Top