Consentement Cookie par FreePrivacyPolicy.com
Les bonnes adresses solidaires d'Anne Bouillon avec ELLE  En savoir +

Affaire Yannick Agnel : "Dire que la victime était consentante n'est plus audible", estime Anne Bouillon

Interrogée par France Info, Anne Bouillon revient sur l'affaire Agnel remettant en cause la défense du nageur estimant qu'une agression sexuelle sur une mineure de 13 ans ne peut pas être "sans contrainte"
 
Publié le 28/12/2021 - Dernière modification le 29/12/2021.
© STEPHANE KEMPINAIRE

"Dire qu'on ne se rendait pas compte que la victime ou la plaignante n'était pas consentante, ce n'est plus audible" , a affirmé lundi 13 décembre sur franceinfo Anne Bouillon, avocate au barreau de Nantes et spécialiste en matière de violences faites aux femmes, alors que le nageur Yannick Agnel a été mis en examen pour viol et agression sexuelle sur une mineure de 13 ans.

S'il a reconnu la "matérialité" des faits, la star de la natation française conteste avoir exercé toute "contrainte" , a expliqué lundi 13 décembre la procureure de Mulhouse . "À 13 ans, on est un enfant, et la plaignante",  Naome Horter, "était une gamine lorsqu'elle a eu cette relation en 2016 avec ce sportif" , martèle Anne Bouillon. 

"On ne peut plus se satisfaire de l'idée qu'un adulte ait des relations sexuelles avec un enfant"

Lire l'article complet sur France Info

Top